header
Témoignages

M. : après le TIG, l'insertion professionnelle ?

M. est arrivé à l’Îlot pour réaliser un TIG à la fin duquel l’équipe de l’Îlot Auto Bleue lui a proposé un premier contrat de travail en raison de sa motivation. Au moment où nous le rencontrons ça fait un an qu’il est à l’Îlot où il s’épanouit et reprend confiance en lui et en ses capacités à travailler.
Version imprimable

M., 28 ans actuellement en CDDI à l’Îlot Auto Bleue à la suite d’un TIG

 

 Je suis arrivé à l’Îlot en TIG à la suite de la proposition que m’a faite mon conseiller pénitentiaire en insertion et probation (CPIP). C’était mon deuxième jugement et j’avais le choix entre le TIG et la prison. C’était ma dernière chance avant la détention…

 

Dans mon cas, je dirais que le TIG m’a permis de retrouver un travail car je suis en contrat avec l’Îlot actuellement. J’ai déjà travaillé avant mais pas dans ce secteur, j’étais chez Veolia.

 

Ça fait un an que je suis ici en tant que préparateur de véhicules et ça me plait, je me sens mieux. J’espère que je serai renouvelé car pour le moment, j’ai encore du mal à me projeter en dehors de l’Îlot. Je ne me vois pas tout de suite dans une entreprise traditionnelle car je sais que je n’aurai pas la même écoute de la part des encadrants que celle que j’ai ici et puis j’ai encore besoin de construire un projet professionnel et pour cela le travail que je réalise avec Annie (Conseillère en insertion professionnelle aux Ateliers de l’Îlot) est essentiel. »