header
Témoignages

Parole de donateur

"On parle beaucoup de la prévention de la récidive. Vous n'en parlez pas, vous agissez."
Version imprimable

Pourquoi je soutiens l'Îlot. Soit un condamné à quelques années de prison.

Que lui offre-t-on au cours de ces quelques années ? Le plus souvent, à peu près aucune activité, pas de travail, peu ou pas de possibilités d'étudier, de penser sa vie et son avenir.
Et sans doute souvent une promiscuité plus néfaste que profitable.

Il va donc sortir de prison, sa peine purgée, plus démuni que lors de son incarcération.
La plupart des sortants de prison se retrouvent sans travail, sans famille et sans vrais amis, c'est ce que j'ai compris à travers maints témoignages (j'ai lu depuis longtemps les livres de Guy Gilbert et, plus récemment, ceux de ma cousine Isabelle Le Bourgeois).

Tout se passe comme si les plus disposés à l'accueillir étaient ses anciens complices en délinquance.

Et c'est là que l'Îlot intervient. On parle beaucoup de la prévention de la récidive. Vous n'en parlez pas, vous agissez, d'une manière efficace, généreuse et lucide. Et à échelle humaine.
Vos résultats sont suffisamment convaincants pour me pousser à continuer mon soutien.

Je suis aussi membre, depuis plus de 30 ans, de l'ACAT, et les conditions de détention en France font partie de nos préoccupations.

Alors longue vie à l'Îlot !

 

Ce témoignage a été recueilli en 2014 auprès d'une donatrice de l'Îlot.

Vous aussi, vous pouvez participer à la lutte contre la récidive.