header
Témoignages
Sur une pancarte format BD, le nom de l'entreprise qui témoigne pour l'Îlot : "Pro Impec"

Pro Impec

accueille des personnes en stage d'immersion

"En général, j’essaie de recevoir les stagiaires avant, mais je ne pose jamais de question sur le passé des salariés : je ne veux pas que cela fausse mon jugement !"
Version imprimable

Parmi les entreprises qui accueillent régulièrement des salariés des Ateliers de l’Îlot en stage d’immersion, la société Pro Impec : une société de nettoyage industriel présente dans toute la France, avec 25 agences. A Amiens, l’agence picarde emploie environ 200 personnes. M. Boufflet, chargé de clientèle, est aussi en charge du management et de l’encadrement de ces salariés. Il témoigne de son partenariat avec les Ateliers de l’Îlot…
 

Nous accueillons régulièrement des personnes en stage, pour 15 jours d’immersion. 15 jours, cela nous laisse largement le temps de voir à qui nous avons affaire, si la personne est motivée… et si nous pouvons l’engager ensuite. La motivation, c’est « le nerf de la guerre ». Il en faut pour accepter de travailler sur du temps très partiel, tôt le matin !

A la suite d’un de ces stages, nous venons d’embaucher Mme B, et nous nous apprêtons à proposer un CDI à M. B. C’est une perle, c’est à lui que j’ai confié tous les remplacements, en attendant de pouvoir lui proposer suffisamment d’heures.

Les personnes qui effectuent leur stage chez nous ne sont jamais seules : elles viennent renforcer nos équipes.  De cette manière, nous pouvons les accompagner, et elles nous permettent d’améliorer nos prestations auprès des clients. Cela nous permet aussi de voir comment elles travaillent, comment elles se présentent... Et puis, c’est important de faire découvrir le métier. C’est pour cela que j’ai accepté de venir le présenter devant un groupe de salariés, il y a quelques semaines.

En général, j’essaie de recevoir les stagiaires avant, mais je ne pose jamais de question sur le passé des salariés : je ne veux pas que cela fausse mon jugement ! Je ne dis rien non plus à l’équipe, pour éviter les « a priori ». Et cela se passe très bien. La seule chose, c’est que beaucoup de nos clients sont des banques, qui nous demandent la carte d’identité des personnes que nous leur envoyons. Est-ce qu’elles vérifient leur casier judiciaire ? tout ce que je sais, c’est qu’une banque a déjà refusé l’intervention de l’un de nos salariés dans ses locaux…

En tout cas, je suis toujours content de travailler avec les Ateliers de l’Îlot. Je trouve les personnes qu’on m’envoie vraiment motivées… peut-être parce qu’elles sont accompagnées ?

 

Vous aussi, vous pouvez offrir une seconde chance à des personnes en insertion.